Accueil > Paracontacts, Rencontres paranormales, TVA > Rencontres paranormales : un « pur divertissement » selon TVA

Rencontres paranormales : un « pur divertissement » selon TVA

Photo par ssalonso (flickr). Cliquez sur la photo pour plus de détails.

Dans les dernières semaines, j’ai participé très activement au dossier de la plainte qui visait l’émission Rencontres paranormales. En effet, avec le groupe Cartes sur table et plusieurs signataires majeurs, nous avons déposé en juin dernier une plainte (lire la nouvelle et la plainte) contre ladite émission au Conseil canadien des normes en radiotélédiffusion (CCNR). Nous considérons que TVA a enfreint le Code de déontologie de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR), auquel le diffuseur est soumis.

Selon les procédures prévues par le CCNR, le diffuseur concerné par une plainte doit répondre aux plaignants. Ainsi, nous avons reçu le 22 juillet dernier la réponse de TVA (voir la lettre ici). En résumé, selon TVA, l’émission Rencontres paranormales n’est pas soumise au Code de déontologie de l’ACR puisqu’il s’agit d’une émission de « pur divertissement ». De plus, toujours selon TVA, l’avertissement signifiait seulement que les images n’avaient pas été modifiées et que rien n’avait été truqué.

Lorsque les plaignants sont insatisfaits de la réponse du diffuseur visé par la plainte, ils peuvent demander au CCNR de se pencher sur le dossier et de rendre une décision. C’est ce que nous avons fait le 15 août dernier puisque la réponse de TVA ne répondait pas à nos préoccupations. Un document explicatif a été envoyé au CCNR pour expliquer notre position (lire le document ici). Je vais vous présenter ici un résumé de ce qui posait problème dans la réponse de TVA et dans l’émission Rencontres paranormales.

Pur divertissement ?

Le qualificatif de « pur divertissement » à l’émission Rencontres paranormales pose divers problèmes pour TVA, pour les producteurs et pour le médium. D’abord, il est clair que l’émission n’a jamais été présentée de cette façon. Cette émission visait à présenter des enquêtes sur de « vrais » phénomènes qualifiés de paranormaux, avec de vraies gens, des vrais témoignages et avec des éléments historiques. Comment peut-on qualifier cela de « pur divertissement » ?

Cette réponse me laisse croire que TVA est dans l’incapacité de défendre les affirmations qui ont été faites pendant leur émission et par la productrice Mme Chantal Lacroix. S’ils avaient fait des tests crédibles avec le médium, ils auraient pu les présenter afin de montrer qu’ils ont fait leur travail. Ainsi la réponse de TVA montre que ce diffuseur ne semble pas pouvoir appuyer le médium comme certains auraient pu le croire.

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi TVA a décidé de défendre sa cause de cette façon. Et en utilisant cette défense, TVA a en quelque sorte donné raison à la plainte. En effet, il me semble très clair qu’il ne s’agit pas d’un « pur divertissement ». C’est comme si c’était le seul élément que TVA pouvait utiliser pour sa défense, ce qui nous donne en quelque sorte raison par défaut.

L’avertissement

L’avertissement de l’émission Rencontres paranormales était audacieux. Habituellement, pour ce genre d’émission, les avertissements tentent de montrer une certaine prudence, en laissant la porte ouverte au fait que l’interprétation présentée pourrait être erronée. Du côté de Rencontres paranormales, l’avertissement semblait plutôt vouloir donner encore plus de crédibilité au médium et à l’origine paranormale des phénomènes. Voici les différentes composantes de l’avertissement, avec une explication sur ce qui pose problème avec celles-ci.

  • « Les événements dont vous allez bientôt être témoins sont réels et n’utilisent aucun effet d’illusion. »
    Un magicien utilise l’illusion pour faire croire aux gens que des événements surnaturels se produisent, alors qu’il y a pourtant une explication naturelle derrière. Ainsi, l’illusion c’est de tromper les sens et la logique d’un individu. Plusieurs personnes ont l’impression que la table n’est pas manipulée par le médium. Pour eux, si le médium  fait bouger la table, ils sont victimes d’une illusion. Ainsi, en disant qu’il n’y a aucun effet d’illusion, on affirme que la table n’est pas manipulée puisqu’on insiste tout au long des divers épisodes sur le caractère supposé paranormal de la table. Or, ceci n’a jamais été démontré de façon concluante, au contraire. Ce blogue a montré comment il était facile de manipuler une table pour qu’elle bouge comme celle de Rencontres paranormales.
  • « Ils sont tournés la nuit afin de favoriser une meilleure communication avec les entités. »
    Cette phrase admet a priori, sans démonstration, que les « entités » existent bel et bien. Cela n’a pourtant jamais été démontré de façon rigoureuse. Cette affirmation n’est aucunement fondée et n’a pas sa place dans un avertissement. Plutôt que de mettre en garde les téléspectateurs de la possibilité d’une supercherie, on déclare que les « entités » existent. Ceci tente de donner de la crédibilité au médium plutôt que de favoriser une approche plus prudente et critique.
  • « Ces phénomènes demeurent toutefois inexpliqués, à vous d’en tirer vos propres conclusions. »
    Avant de dire qu’un phénomène est inexpliqué, il faut vérifier s’il peut être expliqué. Qu’une personne ou un groupe de personnes ne comprennent pas l’origine d’un phénomène, cela ne rend pas ledit phénomène inexpliqué. Des explications ont été offertes sur ce blogue. De plus, les magiciens Luc Langevin et James Randi ont mentionné qu’il s’agissait probablement d’une supercherie. TVA et les producteurs ne semblent jamais en avoir tenu compte. En disant que les phénomènes sont inexpliqués, ils rejettent ainsi ces explications, sans même avoir pris le temps de les comprendre. Pour ce qui est de la dernière partie de la phrase, il n’est pas responsable pour un diffuseur de présenter quelque chose de biaisé et ensuite demander aux gens de faire leur propre conclusion. De toute façon, si ce n’était qu’un « pur divertissement », les gens n’auraient pas à tirer de conclusion.

Le code de déontologie de l’ACR

Nous avons identifié dans notre demande de décision trois articles du Code de déontologie de l’ACR qui semblent avoir été enfreints par TVA. Voici ici la liste de ces articles, avec un résumé pour chacun :

Article 6

L’article 6 du Code de déontologie de l’ACR se lit comme suit :

« C’est un fait reconnu que la tâche première et fondamentale de chaque radiotélédiffuseur est de présenter des nouvelles, des points de vue, des commentaires ou des textes éditoriaux d’une manière complète, juste et appropriée. Ce principe s’applique à toute la programmation de la radio et de la télévision, qu’il s’agisse des nouvelles, des affaires publiques, d’un magazine, d’une émission débat, d’une émission téléphonique, d’entrevues ou d’autres formules de radiotélévision dans lesquelles des nouvelles, des points de vue, des commentaires ou des éditoriaux peuvent être exprimés par les employés du radiotélédiffuseur, leurs invités ou leurs interlocuteurs. »

Il me semble clair que dans l’émission Rencontres paranormales, il y avait des points de vue et des commentaires. C’était au coeur de l’émission : commenter sur les événements qui se produisaient. Concernant la table, bien que des gens avaient expliqué comment il est possible de faire bouger la table par une simple manipulation, l’émission ne présentait qu’un seul point de vue : celui que le médium ne fait pas bouger la table. Il ne s’agit pas ici d’une façon de présenter des points de vue et commentaires d’une manière « juste, complète et appropriée ».

Article 7

Dans l’article 7, nous pouvons lire que :

« Reconnaissant qu’en démocratie il faut présenter tous les aspects d’un sujet d’intérêt public, il incombe aux radiotélédiffuseurs de traiter avec justesse tous les sujets de nature à susciter la controverse. […] »

La possibilité de contacter les gens décédés est sans aucun doute un sujet d’intérêt public. Cela est aussi intimement lié au concept de vie après la mort. Je crois qu’il serait difficile de trouver des individus qui considèrent cette question sans importance. L’émission Rencontres paranormales a offert une vision biaisée du sujet, sans faire attention aux autres explications possibles. Le sujet n’a pas été traité avec justesse.

Article 17

Pour ce qui est de l’article 17, nous avons considéré la phrase suivante :

« […] Dans la mesure où cela est pratique aussi, les radiotélédiffuseurs, les annonceurs et leurs agences devraient inclure dans leurs productions des renseignements fondés sur les faits et qui sont de nature à éclairer le public. »

Il nous apparaît clair que les renseignements offerts ne sont pas fondés. Dire que les esprits peuvent être plus facilement contactés la nuit n’a aucun fondement sérieux. TVA n’a même pas tenté de défendre cette affirmation, bien que nous en avions fait mention dans notre plainte initiale. Si l’affirmation était fondée, TVA aurait probablement fait référence à des faits vérifiables pour appuyer son affirmation.

Conclusion

Il est difficile de comprendre comment TVA peut défendre qu’il s’agit d’un « pur divertissement ». Je ne crois pas que les gens qui ont participé à l’émission ou même l’équipe Paracontacts apprécient que l’émission soit qualifiée ainsi. Si c’était bel et bien le cas, pourquoi ne pas l’avoir indiqué avant ?

La seule chose que je peux déduire de tout ça, c’est que TVA n’est pas capable de défendre de façon sérieuse les affirmations qui ont été faites dans Rencontres paranormales. Dans ce cas, TVA avoue en quelque sorte son erreur.

La plainte sera analysée sous peu par le CCNR. Ce dernier pourrait décider de former un comité pour rendre une décision concernant cette plainte. Dans ce cas, il y a une possibilité que TVA soit blâmé.

Personnellement, je souhaite qu’il y ait un blâme contre TVA afin d’indiquer à tous les diffuseurs que lorsqu’ils traitent de paranormal, cela ne leur donne pas le droit de présenter des affirmations non fondées. Si on veut traiter du paranormal, on doit en parler de façon honnête et complète, tout comme tous les autres sujets qui traitent d’opinions ou de faits. Et surtout, on doit faire preuve d’une très grande prudence, car la supercherie y est très répandue.

Lisez l’argumentaire complet envoyé au CCNR sur le site du groupe Cartes sur table : LaTable.ca.

Publicités
  1. Eric Beaudry
    19 août 2011 à 16:07

    Il m’apparait évident que TVA tente de se protéger. En disant que c’est un « pur divertissement », ils tentent de couper l’herbe sous le pied de la plainte!

    Le problème est qu’il y a une ambiguïté. Pour bien des gens, pour qui TVA est leur source d’informations, il peut y avoir une confusion entre information et divertissement. À mon avis, TVA aurait dû le dire explicitement que c’était un « pur divertissement ». D’ailleurs, la promotion de l’émission a été faite à travers d’autres émissions de TVA ( ex.: « Salut Bonjour! ») qui mélangent information et divertissement.

    • 19 août 2011 à 17:35

      En fait, toutes les émissions sont soumises au Code de déontologie de l’ACR, que ce soit du divertissement ou non. Donc la défense du «pur divertissement» n’a aucune valeur.

  2. 20 août 2011 à 09:23

    Même si, selon moi, TVA a toujours été une télé de divertissement, il est clair que l’avertissement au début de l’émission était biaisé et forçait le téléspectacteur à avaler tous les événements comme étant des phénomènes réels, sans se poser de question. L’analyse que vous avez fait de cet avertissement est claire, précise et bien argumentée. Je vous félicite pour votre démarche de plainte et espère sincèrement que ca ira jusqu’au bout pour cesser la diffusion de cette émission trompeuse.

    Merci et bonne continuation!
    – Mathieu Proulx

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :