Guide de lecture et résumés

But de ce blogue

Ce blogue vise à vérifier les allégations de phénomènes paranormaux observés dans l’émission Rencontres paranormales sur la chaîne de télévision TVA. J’y adopte principalement une approche scientifique et systématique. Il s’agit ici de vérifier si les phénomènes observés dans cette émission peuvent être expliqués à partir des connaissances actuelles.

Article sur le sujet:
Est-ce que les phénomènes paranormaux sont possibles?

La table qui bouge

Une explication a été apportée sur ce blogue concernant la fameuse table qui bouge. Cette table constitue un élément central de l’émission. J’y décris comment le médium peut faire bouger la table tel qu’observé à la télévision en me référant seulement à des principes élémentaires de physique mécanique. Il n’est ainsi pas nécessaire de faire intervenir des éléments paranormaux dans l’explication du mouvement de la table.

Articles sur le sujet:
Le mystère de la table résolu?
Les nouveaux «mystères» de la table trahissent-ils le médium?

La méthode du médium pour obtenir de l’information

Ce blogue a traité d’une séance du médium avec une invitée de l’émission. J’explique comment on peut obtenir des informations personnelles d’une personne en utilisant différentes techniques. Dans l’exemple étudié, la table ne répond qu’à des généralités amenées par Roger Mainville et la personne concernée par la séance amène elle-même les détails spécifiques.

Article sur le sujet:
Le médium est-il un simple charlatan?

Le visage du fantôme

Dans le deuxième épisode (celui du 1er décembre), un visage fantôme est observé sur une photo. Une entité confirme que c’est son visage lors d’une séance  de communication avec les entités des lieux. Or, lorsque des images sont comparées, on voit assez clairement que la position du visage correspond exactement à la position d’un boîtier d’interrupteur. Le phénomène correspondrait à une double réflexion de la lumière, d’abord sur un tuyau métallique et ensuite sur le boîtier.

Articles sur le sujet:
Le fantôme du Club 1234 démasqué?
Des détails encore plus frappants sur le fantôme du Club 1234

Incohérence dans le discours des entités contactées

Dans les séances de table au Club 1234, plusieurs incohérences émergent des réponses d’une des entités contactées:

  • La première entité contactée répond par l’affirmative lorsqu’on lui demande si son prénom est Elizabeth. On découvre plus loin qu’il s’agirait plutôt d’Elliott, ce qui semble être découvert après vérification sur Internet, tout de suite après la séance.
  • La première entité contactée, identifiée plus loin comme étant Elliott, confirme par l’affirmative lorsqu’on lui demande si elle a habité au manoir (le Club 1234). Or, Elliott est décédée en 1850 et le manoir a été construit en 1859 ou 1870 (selon les sources).
  • Elliott répond par l’affirmative lorsqu’on lui demande si les activités du Club 1234 dérangent sa fille. Or, Elliott n’a jamais eu de fille selon les différentes références consultées, mais seulement un fils.
  • Elliott répond par l’affirmative lorsqu’on lui demande si c’est son visage sur une des photos prises dans la bâtisse. Cependant, ce visage est sans aucun doute la réflexion d’un boîtier installé sur le mur (voir histoire précédente).

Lors de la communication avec une deuxième entité, cette dernière contredit certaines informations données ci-haut. Juste avant cette séance, on voit Roger Mainville lire la biographie d’Alexander Galt sur ce qui semble être une copie du texte de la page Wikipedia au sujet du personnage. Il semblerait donc que l’entité ait ajusté son discours en fonction des lectures de M Mainville. Cependant, cette dernière entité met beaucoup de temps à répondre à une question simple, comme si M. Mainville avait eu besoin de réfléchir à la question.

Article sur le sujet:
Des entités aux esprits confus? Ou un médium simplement perdu?

L’expertise de Paracontacts

L’équipe Paracontacts étant au coeur de l’émission Rencontres paranormales, je me suis penché sur leur processus d’analyse de la photo du visage du Club 1234.  Les arguments et les preuves supportant leur conclusion me semblent très peu nombreux et très faibles. De plus, l’équipe semble vouloir se défiler de sa responsabilité d’offrir une analyse rigoureuse de la photo. En effet, elle laisse aux lecteurs de sa page web le soin de tirer leur propre conclusion.

Articles sur le sujet:
L’expertise de Paracontacts pour l’analyse du visage fantôme

Visionnez l’émission

Les deux premiers épisodes de l’émission sont disponibles sur Internet, sur le site d’Illico. Les liens sont à gauche de cette page.

%d blogueurs aiment cette page :