Accueil > Croyances, Rencontres paranormales, Roger Mainville > Peut-on baser la crédibilité de l’émission Rencontres paranormales sur le témoignage de ses participants?

Peut-on baser la crédibilité de l’émission Rencontres paranormales sur le témoignage de ses participants?

Source: émission «Rencontres paranormales» du 24 novembre 2010 sur la chaine TVA.

Un des arguments souvent amené pour soutenir la crédibilité du médium Roger Mainville et de l’émission Rencontres paranormales est le fait que différentes personnes impliquées dans ladite émission, soient les producteurs, artistes et autres participants, témoignent en faveur de l’authenticité des phénomènes paranormaux rapportés. Ces personnes n’ont aucun intérêt à mentir et ils ont participé à des séances pour examiner de près les manifestations paranormales. Ne démontrent-ils pas hors de tout doute raisonnable que M. Mainville a vraiment le pouvoir de contacter des entités de l’au-delà?

Ce raisonnement est à mon avis erroné. Malgré la bonne volonté des participants, ceux-ci n’apportent aucune preuve appuyant la nature paranormale des manifestations observées dans l’émission Rencontres paranormales. Voici pourquoi.

Un manque de connaissance des phénomènes normaux
Les participants ne semblent pas avoir les connaissances scientifiques nécessaires pour avoir un jugement éclairé sur les phénomènes observés. D’abord, personne dans l’émission ne semble trouver comment faire basculer une table (voir la vidéo expliquant les mouvements de la table). Bien qu’il ne soit pas nécessaire d’avoir une formation scientifique pour comprendre comment ceci est possible, il reste que les concepts de base liés au basculement d’une table sont enseignés en première année dans une formation de physique (force, moment cinétique, moment de force, etc). Les participants ne semblent pas avoir les outils nécessaires pour comprendre ce qui se passe.

Les participants et les producteurs ne semblent pas non plus comprendre ce que mesurent les instruments utilisés par l’équipe Paracontacts (détecteurs de champs magnétiques, détecteurs de mouvement, etc). Un des co-producteurs de l’émission, M. Luke Bélanger, se permet même de commenter sur les mesures prises dans une de ses expériences avec Roger Mainville, en affirmant:

«À un moment donné, on avait un lecteur de champ électromagnétique qui est monté, à ce moment là je ne connaissais pas ça, à 0,27 microtesla, qui est anormal par rapport à l’endroit où est-ce qu’on était dans le bureau. Il n’y avait pas d’instrument ou de boîte électrique qui pourrait faire augmenter le champ magnétique.»
Source: http://www.youtube.com/watch?v=MWtZuAk1_Tc

Je me permets de douter de son expertise concernant les mesures de champs électromagnétiques. J’expliquerai bientôt pourquoi dans un prochain article. Il semble plutôt se baser sur ce que M. Mainville lui a raconté pour faire son analyse de la situation. Notons aussi que dans la même vidéo, il mentionne que pour éviter que la table soit manipulée, il a invité des gens qu’il connait autour de la table. Or il est clair qu’une seule personne est capable de manipuler la table, soit le médium, ce qui laisse croire qu’il n’a pas compris comment faire basculer une table.

En se basant sur M. Mainville pour juger de l’aspect paranormal des événements et des mesures prises, on évite de vérifier d’abord si M. Mainville est crédible dans son analyse.  On évite ainsi de s’informer de façon approfondie auprès des gens qui sont des «experts du normal» (scientifiques, techniciens, ingénieurs, magiciens, etc). On valide les informations données par M. Mainville à partir de ces mêmes informations: c’est un cercle vicieux.

Un manque de connaissance sur les techniques utilisées par les faux médiums
À écouter les commentaires des participants et des gens qui ont contribué à l’émission, on semble sous-estimer la possibilité que M. Mainville ait utilisé les différentes techniques qui permettent à de faux médiums de créer les mêmes effets. Parmi ces techniques, il y a la lecture à froid (voir article «Le médium est-il un simple charlatan?») et  la lecture «à chaud» (obtenir les informations à l’avance). Tel que discuté dans un article précédent, dans la deuxième partie de la première émission, on voit que toute l’information précise est amenée par l’invitée de l’émission. Il n’y a malheureusement personne associé à l’émission qui semble l’avoir remarqué. Au Club 1234, on semble faire confiance à Roger Mainville au point de ne pas voir les incohérences dans les réponses d’une entité contactée (voir article à ce sujet). Or, la page Wikipedia consultée par les participants après la séance était en contradiction avec certaines informations données par l’entité.  Contrairement au premier épisode, on n’a pas demandé les commentaires d’un historien.

Il faut faire attention avant d’affirmer que les informations que M. Mainville révèlent ne pouvaient pas être obtenues à l’avance. En effet, il existe plusieurs méthodes pour obtenir ces informations. Afin de s’assurer qu’il n’y a pas eu de lecture à chaud ou à froid, ou qu’il n’y a pas eu d’utilisation d’autres techniques, il faut avoir un très bon contrôle de l’expérience. Or, je doute que des restrictions suffisantes aient été mises en place pour valider les pouvoirs de M. Mainville avant de produire l’émission Rencontres paranormales.

Les participants sont influencés par les suggestions et leurs croyances
Les hypnotiseurs exploitent entre autres cette facette de la réalité humaine: les gens peuvent être influencés par la suggestion. En suggérant des observations et des résultats, une personne peut avoir ses sens et son interprétation des observations trompés. Selon une étude dont je vais discuter plus loin, il semble même y avoir un lien avec la suggestibilité des individus et leurs croyances.

Les suggestions faites aux participants peuvent faire en sorte de détourner l’attention  vers de mauvaises pistes de vérification. Par exemple, M. Mainville mentionne que la table n’est pas truquée. Or, elle n’a pas besoin d’être truquée pour être manipulée. De plus, il mentionne pendant la séance au Club 1234 que:

«Si moi je tire sur la table, tu vas le voir, tu vas le sentir. Et si j’essaie de [pousser vers le bas], toi tes mains sont déjà dessus, tu vas sentir que je fais des pressions.»

Il suggère ainsi qu’il va être évident de voir qu’il manipule la table. Or, ceci est faux, ou du moins ce ne sera pas évident pour quelqu’un qui ne sait pas comment on fait basculer une table.

Chantal Lacroix semble aussi avoir eu de fausses impressions. En effet, dans une entrevue réalisée à Salut, Bonjour!, elle mentionne que  dans le 2e épisode, «la table va dans toutes les directions» (la vidéo de l’entrevue) . Or, la table continue de basculer tout comme si  M. Mainville la manipulait, et non dans «toutes les directions». Il place ses mains exactement où il doit les placer pour faciliter le basculement de la table.

Différentes études ont été réalisées pour étudier la suggestibilité de participants à des séances truquées. Par la suggestion, on peut induire par exemple la sensation de froid, l’impression de voir des objets bouger, et la sensation d’une présence. Une étude que j’aimerais souligner ici a été réalisée par Wiseman et Smith [1]. Ces deux chercheurs ont organisé des séances truquées avec un acteur qui jouait le rôle de «médium». Les participants étaient assis en cercle, dans le noir et des objets recouverts d’une peinture luminescente étaient placés au centre d’eux. Par le simple pouvoir de la suggestion, quelques-uns ont rapporté que certains objets bougeaient alors qu’en fait ils étaient restés immobiles. Leurs impressions de voir des objets bouger étaient influencées entre autres par les suggestions de l’acteur, qui affirmait que les objets bougeaient bel et bien.  Les individus qui avaient une tendance à croire au paranormal étaient plus susceptibles d’être affectés par ces suggestions.

Les participants de Rencontres paranormales rapportaient que les mouvements de la table ne pouvaient pas s’expliquer par une manipulation de celle-ci, pour différentes raisons (elle lève trop haut, retombe trop violemment, etc). Or, en voyant les images à la télévision, on se rend compte que la table ne bougeait pas de façon anormale. Ceci suggère que leurs perceptions des choses ont été faussées.

La confiance envers les responsables
Il semble que les participants aient été influencés par le fait que l’émission a été produite par des gens qui sont considérés comme ayant une bonne crédibilité.  Si l’invitation avait été lancée par Jojo Savard par exemple (médium et astrologue des années 90), ou par de purs inconnus, je ne suis pas sûr que tous les participants de l’émission auraient accepté les mêmes conditions. Du moins, ils auraient sans doute montré davantage de scepticisme.

Or, cette confiance envers les responsables de l’émission, soient les producteurs et la chaîne TVA, semble être basée sur une certaine illusion, tel qu’expliqué plus haut. La validation des pouvoirs de Roger Mainville semble avoir été basée sur des impressions personnelles, avec une analyse qui manquait de profondeur et de rigueur.

Conclusion
Je ne doute aucunement de la bonne volonté des participants à l’émission Rencontres paranormales. Je ne doute pas non plus qu’ils ont voulu exprimer leurs impressions du mieux qu’ils le pouvaient. Cependant, il me semble clair qu’ils n’étaient pas outillés pour analyser en détail ce qui se produisait. Leurs impressions semblent avoir été faussées pour diverses raisons.

En fait, amener des artistes pour vérifier ne m’apparaît pas être une démarche souhaitable. Se fier à eux pour convaincre les gens de l’authenticité des phénomènes observés est un appel à l’autorité. Or l’appel à l’autorité est fallacieuse lorsque l’autorité en question n’a pas les connaissances pour donner un avis crédible.

Avant de considérer que les pouvoirs de M. Mainville sont authentiques, il faudra faire des vérifications beaucoup plus rigoureuses.

À LIRE AUSSI: Les participants ne sont pas à blâmer.

Référence:
[1] R. Wiseman, E. Greening et M. Smith,  «Belief in the paranormal and suggestion in the seance room.», British Journal of Psychology, 94, 285-297 (2003)

Publicités
  1. Etrusque
    2 février 2011 à 13:25

    Bravo Dany pour cet autre article.

  2. Stephen
    2 février 2011 à 13:34

    Le témoignage de l’équipe de production ne vaut rien! Si ils disent « ah oui, tout est truqué » ou même « j’ai des doutes », ils calent leur propre émission. Je connais personne qui veut prendre la place devant la caméra pour dire « oui oui, mon show c’est d’la… »
    Ce n’est pas parce qu’on manipule un capteur de champ magnétique qu’on est rigoureux! C’est si facile d’avoir l’air intelligent avec des bébelles que seulement 0,1% savent utiliser!
    C’est digue comment les gens possèdent de moins en moins de sens critique!

  3. Letodan
    2 février 2011 à 13:46

    Excellent article! Je suis un admirateur des grands sceptiques de ce monde comme Randi ou Dawkins. Même Richard Wiseman mentionné dans l’article a un site web extrêmement intéressant et il est très actif sur twitter aussi!

    En lisant l’article, je pensais à une étude que l’on pourrait faire si M. Mainville acceptait de se faire tester. Pourquoi ne pas poser des senseurs sur ses avants-bras (ou peut-être au niveau de l’épaule si c’est un mouvement de l’épaule qui engendre la force nécessaire au mouvement) reliés à un appareil enregistrant le courant électrique lorsqu’un muscle précis est contracté (celui qui assure le mouvement pour faire bouger la table) ainsi qu’un détecteur sous les pattes de la table… Cela pourrait être un simple bouton qui, posé au sol, n’émet pas de signal mais dès que le bouton n’est plus pressé au sol, un signal électrique est envoyé vers un appareil. Ainsi, on pourrait suivre en direct, le moment où l’impulsion électrique dans le bras est envoyé, versus celui de la patte de table soulevée. On pourrait donc savoir si c’est l’effort de M. Mainville qui a soulevé la table ou bien, si la table s’est activé seul, sans le moindre effort physique de sa part.

    • Etrusque
      2 février 2011 à 14:01

      Sauf que le problème avec les médiums, c’est qu’ils trouvent toujours une explication loufoque que les croyants vont gober. Dans ce cas-ci, un médium dirait que si ses muscles se contractent, c’est que l’entité prend possession de ses bras pour faire bouger la table mais que lui ne s’en était jamais rendu compte car il ne sent rien… Vous voyez le genre…

      Etrusque

      • Letodan
        3 février 2011 à 09:24

        Ça c’est sûr qu’ils auraient une explication, je m’en doute bien! Et de toute façon, jamais un médium accepterait de se soumettre à ce genre d’expérience. Ils font du cash au dépend des autres et ne veulent surtout pas risquer d’être découvert ou que l’on sème un doute sur eux dans l’esprit des gens.

  4. 2 février 2011 à 16:15

    Votre style tombe pile dans mes cordes. J’aime la façon dont vous décrivez et décortiquez chaque situation.

    Ce site et votre récent passage à Infoman sont en train de placer tellement de pression sur Roger Mainville, Chantal Lacroix et TVA que je doute que la mascarage continue bien longtemps.

    Quelqu’un chez TVA doit être en train de prendre sa tête entre ses mains et de se demander quelle idée on a eu de mettre ça en ondes. Quoique d’un autre côté, on en parle, alors les revenus publicitaires potentiels en poursuivant l’aventure pourraient faire pencher la balance – ou la table – dans une direction opposée à celle du simple bon sens.

    • Letodan
      3 février 2011 à 09:27

      Je ne suis pas si sûr que les gens de TVA sont si stressés que ça. Eux, ils veulent de la cote d’écoute, c’est tout. Et je suis certain que l’émission en a eu. De plus, plusieurs personnes que j’ai rencontré, était tout simplement fasciné et croyaient tout ce qu’ils avaient vu dans l’émission. La moyenne des gens n’ont pas un esprit d’analyse ou critique. Les gens veulent croire en ce genre de phénomène sans trop se poser de questions.

  5. cynthia
    2 février 2011 à 17:39

    Monsieur Plouffe, ce serait bien dans vos propos, de faire la différence entre ce qui c’est passé dans l’émission et ce qui a motivé une participante comme moi à faire l’émission.
    Je suis d’accord sur le fait que nous n’avons que peu de connaissances en physique  »Les participants ne semblent pas avoir les connaissances scientifiques nécessaires pour avoir un jugement éclairé sur les phénomènes observés » mais lors de votre premier cours de physique, aviez-vous les compétences pour juger de la qualité de l’enseignement??? c’est demander beaucoup aux participants.
    Quand vous parlez de phénomènes observés, faut encore faire la distinction entre pendant l’émission et avant l’émission. Je considère que j’ai les compétences pour juger les faits qui se sont produits dans ma maison.

     »La validation des pouvoirs de Roger Mainville semble avoir été basée sur des impressions personnelles, avec une analyse qui manquait de profondeur et de rigueur »
    99% des gens se fient à leurs impressions pour se faire une opinion, rares sont ceux qui sortent leurs notes de cours avant de le faire. Je comprends que votre esprit d’analyse peut avoir priorité sur vos émotions mais ce n’est pas la majorité.
     »Les participants sont influencés par les suggestions et leurs croyances »
    Avant ou pendant l’émission??? Je suis une athée pure et dure, et je n’ai pas eu de suggestions seule dans ma maison avec les phénomènes.

     »Cependant, il me semble clair qu’ils n’étaient pas outillés pour analyser en détail ce qui se produisait. Leurs impressions semblent avoir été faussées pour diverses raisons » Le vivre et l’analyser est totalement différent.

    Je trouve ce texte un peu dommageable pour les participants comme moi, il laisse un arrière goût. Plusieurs personnes considèrent que rien n’a été prouvé pendant l’émission, et considéreront la même chose de nos expériences personnelles avant l’émission.

    J’aime bien quand même lire vos textes.

    Bien à vous

    Cynthia

    • 2 février 2011 à 17:49

      Bonjour Cynthia,

      Je ne reproche aucunement aux participants de ne pas avoir les connaissances pour bien analyser la situation. En fait, les participants semblent être lancés dans l’arène sans trop savoir ce qui va se passer, sans les outils pour bien analyser la situation. C’était aux producteurs de faire le travail d’analyse approfondie, pas aux participants. Alors je trouve ça dommage que l’émission utilise des participants pour se donner de la crédibilité.

      Dans mon texte, je parlais des impressions pendant l’émission. Pour ce qui est des événements paranormaux survenus avant ou après l’émission, je n’ai pas assez d’information pour pouvoir faire un jugement. C’est pourquoi que je ne m’y attarde pas vraiment dans mon analyse, mais que je m’y intéresse personnellement.

      Il ne faut pas se le cacher: l’émission Rencontres paranormales utilise ses participants pour se justifier. Ils leur demandent d’être les témoins des événements pour ensuite donner leur approbation. C’est cet aspect que je trouve très dommage. Je trouve ça dommage d’abord et avant tout pour les participants.

    • Letodan
      3 février 2011 à 09:51

      Je ne crois pas que M. Plouffe ait voulu dénigrer aucuns participants. Tout est dans la façon dont on analyse son texte. Je suis moi-même physicien et biologiste. J’ai donc étudié les sciences au niveau universitaire pendant plus de 10 ans. Et je dois admettre qu’avec même tout ce background, j’étais un croyant en ces phénomènes depuis ma plus tendre enfance jusqu’à il y a quelques années. En fait, le commun des mortels qui ne comprend pas la méthode scientifique (et même un scientifique peu ne pas la comprendre, ce qui était mon cas pendant plusieurs années) peut être amené à porter des jugements et faire des erreurs sur des phénomènes auquel il assiste. De plus, en tant qu’humain, nous sommes en quelques sortes conditionnés depuis des millénaires, à croire à toutes sortes de phénomènes semblant surnaturelles ou inexpliqués.

      Cela nous vient tout simplement du fait que lorsque l’on ne comprend pas quelque chose, notre cerveau se doit de trouver une explication et malheureusement, le monde du surnaturelle nous fourni des explications simples et compréhensible et qui plaisent à la majorité du monde. Qui ne voudrait pas croire que nous survivons à la mort et que nous sommes alors libre de faire et d’aller où l’on veut.

      Qu’est-ce qui fait que j’ai changé d’avis sur ces phénomènes? D’abord, de part mes connaissances croissantes, je recevais de plus en plus d’explication à divers phénomènes que je jugeais inexpliqués. J’avais de plus en plus de conflits intérieurs où je n’arrivais plus à arrimer mes croyances avec les faits scientifiques que j’observais. De plus, je me rendais de plus plus compte que comme l’humain veut croire à tout prix, nous sommes enclin à nous laissés bernés facilement car, cela nous fait du bien. J’ai passé des heures et des heures à observer des photos supposément de fantômes. AU début, j’étais fasciné… Mais plus je les regardais, moins j’y voyais de fantômes. Elle ne constituait que des effets d’optiques où des effets de diffractions de lumières ou de double pose, ou bien, des poussières devant l’appareil, éclairés par le flash de celui-ci. Il n’y avait là, malheureusement, aucun fantôme. Même chose pour les photos d’OVNI qui sont pour la plupart, truqués par des gens en mal de publicité.

      De plus, lorsqu’on se met à lire un peu sur le phénomène de lecture à froid (cold reading), on apprend comment les médiums procèdent pour soutirer de l’information aux gens, sans que ceux-ci s’en rendent compte. Bref, j’étais de plus en plus aux aguets lorsque j’étais en contact avec ce genre de chose. En fait, plus tu demandes à avoir des preuves, plus tu te rends compte qu’il n’y en a pas. On se laisser entraîner par des gens qui ont tout intérêt à nous faire croire des choses puisque c’est leur gagne-pain. Et le pire est que certains d’eux, sont peut-être tout-à-fait honnête dans leur démarche et croient réellement à ces phénomènes. Certains font même de la lecture à froid, sans même savoir que cela en est. Il croit donc qu’une entité quelconque leur a soufflé l’information alors que ce n’est qu’une technique psychologique.

      Tout cela a fait que je suis devenu un sceptique. Et tel un fumeur qui arrête de fumer, souvent, ceux-ci deviennent encore plus intolérant envers les autres fumeurs, c’est la même chose en ce qui me concerne. Étant devenu sceptique, je suis encore plus tenté de me battre pour faire comprendre aux gens qu’ils ne doivent pas se laisser berner. Les phénomènes paranormaux n’existent malheureusement pas. Toutefois, la science nous démontre que l’univers est tout aussi mystérieux et fascinant et qu’on est loin d’avoir tout compris son fonctionnement. De plus, il n’y a pas besoin du pouvoir de l’esprit et de la télékinésie pour faire bouger des objets par exemple. C’est la science, qui nous permettra de le faire un jour.

      • Etrusque
        3 février 2011 à 10:07

        Bien dit. J’ajouterais aussi un autre phénomène, c’est-à-dire le manque d’humilité de l’être humain par rapport à ses capacités intellectuelles.

        Chaque génération croit que si elle n’est pas en mesure d’expliquer un phénomène, c’est que ce phénomène est inexplicable (ou paranormal…). On croit toujours être la génération la plus intelligente que la terre a porté et portera…

        Pourtant, ce qui n’est pas encore expliqué n’est pas nécessairement inexplicable à tout jamais. Et il est fort possible que l’intelligence humaine impose une certaine limite, et que des phénomènes inexpliqués le demeureront toujours pour l’Homme, sans que cela ne veule dire que l’explication est inexistante et qu’un dieu ou un fantôme doit donc être en cause…

        À petite échelle, la majorité des croyants reproduisent ce manque d’humilité lorsqu’ils prétendent que s’ils ne peuvent expliquer quelque chose, c’est donc que personne ne le peut et qu’une entité supérieure doit donc exister pour contrôler tout ça…

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :