Accueil > Club 1234, Paracontacts, Rencontres paranormales > Le fantôme qui répondait toujours «oui»

Le fantôme qui répondait toujours «oui»

La salle où le fantôme répondait toujours «oui». Le crayon à gauche pointe vers le détecteur K-II. Source: tva.canoe.com (cliquez sur l'image pour vous rendre à la vidéo)

Sur le site de TVA, Roger Mainville explique dans une vidéo qu’un membre de l’équipe Paracontacts est entré en contact avec une entité par l’entremise d’un détecteur de champs électromagnétiques K-II (voir la vidéo). Cet instrument peut détecter des rayonnements électromagnétiques dans certaines plages de fréquence et afficher par des indicateurs lumineux l’intensité du rayonnement. L’événement se passe dans la toilette des femmes du Club 1234. Alors que Roger Mainville décrit la situation, il affirme que:

«Sandra elle pose des questions. Là on va voir que l’appareil va réagir à ses questions et la présence se sert de l’appareil pour répondre d’une façon très visuelle. […] C’est quand même extraordinaire parce qu’elle a posé 10 questions, elle a eu 10 réponses affirmatives à ses questions. Pour nous c’est quand même quelque chose de pas ordinaire, c’est quand même quelque chose de particulier, parce qu’on a une interaction paranormale avec des appareils.»

Sur le site de Paracontacts, on peut lire, toujours sur le même sujet:

«Pour l’occasion, Stephane décide d’attendre dans un cabinet pendant que Sandra pose sa série de 14 questions auquel le K-II manipulé par une force invisible répond dans l’affirmative en faisant fluctuer son afficheur lumineux à chaque reprise.» Source: http://www.paracontacts.com/emissions/emission-02/

L’incohérence entre le nombre de questions posées selon les deux sources n’a pas vraiment d’importance ici. Ce qui est important, ce sont plutôt l’analyse et les conclusions de Paracontacts. En effet, selon cette équipe, le fantôme répond toujours par «oui» à l’aide du détecteur K-II (détecteur d’ondes électromagnétiques). Et on conclut ainsi qu’il y a eu contact avec une force invisible ou une entité qui avait une intention: celle de répondre.

Vérification et validation

D’abord, comment a-t-on validé qu’il s’agissait vraiment d’une entité, et non pas d’un autre phénomène qui aurait pu faire réagir l’appareil? Comment a-t-on vérifié qu’il y avait une intention derrière le comportement de l’instrument de mesure? La conclusion de l’équipe Paracontacts est tout de même assez catégorique, mais aucune validation n’est présentée. Si une vérification a été faite à ce niveau, il aurait été des plus pertinent de la présenter.  C’est ce qui aurait rendu la situation davantage convaincante.

Avant de conclure qu’il s’agit d’une entité, il faut au moins éliminer les autres possibilités physiques. Pour ce faire, il faut comprendre comment l’appareil fonctionne et quelles sont les sources possibles d’interaction avec cet appareil. J’ai certains doutes que ceci ait été fait en profondeur.

On aurait aussi dû faire une autre vérification, qui est encore plus simple et qui n’exige pas une connaissance approfondie de l’appareil. Il s’agit de poser des questions qui permettent de vérifier si les réponses sont sensées. On peut valider au moins la cohérence et la constance dans les réponses. Voici quelques exemples de vérifications:

  • Poser la même question plus d’une fois. Si les réponses changent, on risque d’avoir affaire à des réponses aléatoires, sans intention.
  • Poser deux questions aux réponses mutuellement exclusives, telles: «Es-tu une femme?» et «Es-tu un homme?». De cette façon on vérifie si les réponses sont cohérentes entre elles.
  • Demander à la supposée entité de garder le silence, pour savoir si elle contrôle l’appareil.
  • Demander de donner 2,3,4 signaux consécutifs, encore pour vérifier si l’entité entend les questions et contrôle l’appareil.

Ce ne sont pas des vérifications difficiles à réaliser, au contraire. Elles n’exigent aucune formation particulière. Elles permettraient cependant de donner un minimum de crédibilité aux affirmations faites sur l’interaction entre une entité et les appareils.

Enfin, n’est-ce pas étrange qu’une entité réponde toujours par l’affirmative? Ceci aurait dû, à mon avis, susciter des doutes chez l’équipe d’enquête plutôt que de lui laisser croire que c’est une démonstration de paranormal. La seule chose qui semble claire, c’est que l’instrument en question «répond» de façon périodique. Pourquoi? Je ne peux pas le savoir exactement, mais rien n’indique qu’une entité s’en ait servi pour communiquer. Le rayonnement aurait pu provenir d’un courant qui passe dans le réseau électrique d’une façon sporadique. Sinon, il est possible que l’appareil ait certains problèmes de fonctionnement.

Malgré qu’il soit tentant dans le cadre de l’émission Rencontres paranormales de conclure qu’on détecte la présence d’entités paranormales, les autres hypothèses ne sont pas à rejeter, au contraire. Il n’est pas sérieux de rejeter des hypothèses basées sur des phénomènes bien connus et déjà étudiés.

Conclusion

Cette histoire est à mon avis une autre démonstration du manque de rigueur de l’équipe d’enquête Paracontacts. Plutôt que de vérifier et de valider, on semble plutôt préférer conclure assez rapidement à l’existence d’entités paranormales.

Pour vivre une expérience similaire, on peut simplement prendre un phénomène périodique (par exemple, une lumière qui allume un bref instant à toutes les 20 secondes), poser des questions au bon rythme et attendre les «réponses affirmatives». On peut alors croire que des entités répondent à nos questions.

Affirmer qu’un fantôme répond toujours par l’affirmative à travers un instrument est très douteux. S’il y a des preuves permettant de conclure qu’on a réellement contacté des entités, pourquoi ne pas les avoir présentées? Pourquoi les garder secrètes? Malheureusement, une fois de plus, ce qui est présenté par l’équipe Paracontacts, autant sur son site que dans la vidéo, n’a rien de convaincant.

Publicités
  1. Bélinda
    3 janvier 2011 à 13:39

    encore une fois, bravo!

  2. Zaro
    3 janvier 2011 à 15:07

    Je me rappel d’avoir été scandalisé lorsque j’ai vu ce que cette émission proclamait.
    Excellent votre blogue, merci de mettre les pendules à l’heure.

  3. 4 janvier 2011 à 14:10

    Je n’ai visionné aucune de ces émissions. toutefois, à voir les commentaires laissés ici et là par les téléspectateurs, des experts ou des critiques télé, ça m’a l’air de mauvais goût et ridicule. Déjà que le sujet porte à contreverse depuis des millénaires, paranormal ou pas, moi je pense qu’il serait plus intéressant que TVA mette en ondes des émissions plus terre à terre qui ramènerait les gens à la réalité de la vie et à la recherche de positivisme plutôt que de sensation extrême qui ne mène nulle part, même pas dans le néant qu’on voudrait nous laisser croire …

  4. Maxime
    13 février 2011 à 18:13

    Salut Dany!
    J’ai adoré ton analyse sur le K2 Meter et nous allons dorénavant adopter cette technique lors de nos prochaines enquêtes.
    Nous essayons toujours d’être le plus « scientifiques » possible pour avoir des preuves les plus concrètes même si ce n’est pas un domaine approuvé par la science.

    Merci et continue ton excellent travail et lâche pas au doctorat! 🙂

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :