Accueil > Club 1234, Fantôme, Technologie > Les fantômes sont-ils des génies de l’électronique?

Les fantômes sont-ils des génies de l’électronique?

Le médium Roger Mainville présente l'extrait audio où on entend le rire d'un fantôme. Source: http://tva.canoe.ca/video/recherche/rencontres%20paranormales/le-1234/686124986001

Sur le site de l’émission Rencontres paranormales, on retrouve une vidéo dans laquelle le médium Roger Mainville présente un extrait sonore enregistré dans le grenier du Club 1234 (voir la vidéo). Dans ledit enregistrement, on entend un rire mystérieux apparaître au milieu d’une discussion entre deux enquêteurs de l’équipe Paracontacts. Ce rire se manifeste lorsqu’un des deux enquêteurs demande à l’autre s’il a entendu quelque chose de particulier: la réponse est non.

Pour comprendre comment le rire peut s’être retrouvé sur l’extrait audio présenté, il faut comprendre comment le son est transmis et enregistré. C’est ce que j’expliquerai d’abord, pour ensuite présenter différentes hypothèses pouvant expliquer la présence du rire sur l’extrait audio.

Comment le son est transmis et enregistré
Lorsqu’un objet vibre, il engendre dans l’air qui l’entoure une série de compressions. Ces compressions se propagent un peu comme le font des vagues sur l’eau. En d’autres mots, l’objet qui vibre «pousse» les molécules qui composent l’air, qui à leur tour «poussent» d’autres molécules et ainsi de suite. Cette compression des molécules se fait de façon cyclique, la fréquence du mouvement de l’objet causant la compression étant liée à la fréquence entendue. Ceci correspond à la propagation d’une onde sonore. Lorsque cette onde arrive à l’oreille, elle fait bouger le tympan, qui transforme le signal sonore en influx nerveux. Cet influx nerveux est ensuite analysé et interprété par le cerveau.

Pour enregistrer le son dans un appareil, le processus est similaire à ce qui se produit dans notre tête. J’ai tracé un schéma ici-bas pour mieux comprendre comment le son peut être enregistré. D’abord, un mécanisme doit être capable de convertir les ondes sonores en signal électrique, un peu comme fait le tympan. Ce signal électrique est ensuite envoyé à une autre partie de l’appareil et est traité pour être enregistré dans l’appareil. Il existe plusieurs façons d’enregistrer le son, mais il ne sera pas nécessaire de comprendre ceux-ci en détail pour comprendre la suite de cet article.

Schéma explicatif sur l'enregistrement du son.

Avec cette courte explication, il est possible de mieux comprendre comment le rire a pu apparaître sur l’extrait audio présenté par M. Mainville. L’enregistreuse utilisée par l’équipe Paracontact semble être plutôt conventionnelle. Du moins, celle utilisée dans la deuxième partie du deuxième épisode est présentée dans l’image suivante et correspond au modèle que l’on retrouve sur une page de la compagnie Olympus.

Une enregistreuse audio utilisée par l'équipe Paracontact. Source: émission «Rencontres paranormales» du 1er décembre 2010 sur la chaine TVA.

Je vais présenter ici 4 hypothèses pouvant expliquer la présence du rire sur l’enregistrement audio.

Hypothèse #1: Le rire provient d’une des personnes qui était sur place.
Selon M. Mainville, les enquêteurs de son équipe ne sont pas à l’origine du rire. Cependant, rien n’empêche que l’un des deux enquêteurs puisse avoir produit ce rire, ou qu’une autre source matérielle en soit la cause (ex: ils auraient pu faire jouer un enregistrement audio). Dans ce cas, les enquêteurs auraient omis de mentionner qu’ils étaient la cause de l’apparition du rire sur l’extrait audio. Ceci est possible, mais aucun indice n’est laissé pour croire que les enquêteurs sur place soient les responsables de l’apparition du rire.

Hypothèse #2: Un fantôme a créé des ondes sonores.
L’humain utilise les cordes vocales ainsi que différentes parties de la gorge et la bouche pour créer des sons tels que le rire. Si un fantôme voulait émettre un rire sous forme d’ondes sonores, il devrait trouver une façon de produire des sons sans cette structure humaine. Certains pourraient supposer que le fantôme se «souvient» de son corps et reproduit les sons de la même façon. Ceci pose un problème: si c’était le cas, les enquêteurs auraient dû entendre ce rire aussi clairement que sur l’enregistreuse. Or ils semblent nier l’avoir entendu.

Considérant que l’hypothèse #2 soit correcte, il faudrait donc que le fantôme ait eu un contrôle assez précis sur les ondes sonores générées, en les dirigeant vers l’enregistreuse tout en évitant qu’elles se rendent aux oreilles des enquêteurs. Il saurait ainsi très bien comment manipuler les molécules d’air pour que le cerveau humain identifie les ondes produites comme étant un rire sur l’enregistreuse, tout en s’assurant que ces ondes soient seulement dirigées vers l’enregistreuse. Il aurait ainsi eu l’intention d’enregistrer un rire et savait sûrement ce qu’est une enregistreuse. Pourquoi n’a-t-il pas fait passer un message clair à la place?

Selon M. Mainville et son équipe, les fantômes semblent heureux de pouvoir enfin communiquer avec les humains après tant d’années de silence. Je comprends mal alors pourquoi le fantôme aurait enregistré un simple rire alors qu’il avait la chance de se faire enfin entendre. Pourquoi préférer faire bouger une table pour communiquer? Il me semble que c’est tellement moins efficace comme moyen de communication.

Si le fantôme peut enregistrer sa voix en manipulant les ondes sonores de façon très contrôlée, alors on pourrait simplement utiliser un micro branché à un système de son et lui poser les questions directement. Il pourrait ainsi répondre plus facilement aux questions. La table ne serait plus nécessaire. Après tout, l’énergie minimale nécessaire pour créer des ondes sonores est moins grande que celle nécessaire pour faire bouger une table.

Hypothèse #3: Le fantôme a inscrit son rire de façon électronique dans l’enregistreuse.
L’autre hypothèse que je peux amener pour expliquer la présence du rire est que le fantôme a manipulé les circuits électroniques de l’enregistreuse pour y enregistrer son rire. Ceci implique qu’il connaît très bien comment utiliser des champs électriques et magnétiques pour obtenir un rire très clair dans l’enregistreuse. Sinon, il sait très bien comment l’information est stockée dans l’appareil et a agit à ce niveau.

Je crois que c’est l’hypothèse proposée par M. Mainville, c’est-à-dire que le fantôme a enregistré son rire directement dans les éléments électroniques de l’appareil. En effet, il appelle ce phénomène un PVE: phénomène de voix électronique. Ainsi, selon cette terminologie, le rire aurait une origine électronique. Ceci m’amène à me poser une question: comment M. Mainville sait-il que le rire a une origine électronique plutôt que mécanique (onde sonore)?

S’il s’agit d’un phénomène électronique, ceci veut dire que le fantôme a un excellent contrôle des champs électriques et magnétiques, tout en ayant une connaissance approfondie du fonctionnement d’une enregistreuse. Comment peut-il avoir appris tout ça? Peut-être qu’après sa mort il a pu s’éduquer et continuer à se tenir informé des progrès technologiques. Cependant, si ceci est vrai, il y a un élément qui est mystérieux: pourquoi l’entité qui s’identifiait comme étant Alexander Galt ne sait même pas ce qu’est la télévision? (voir la séance avec Alexander Galt)

Tout comme pour l’hypothèse #3, si le fantôme peut enregistrer sa voix ou son rire, il serait beaucoup plus simple d’utiliser un micro ou une enregistreuse pour poser les questions plutôt que d’utiliser une table.

Hypothèse #4: L’extrait audio a été modifié.
De nos jours, il est extrêmement facile de modifier un extrait audio. Il existe de nombreux logiciels permettant de combiner deux extraits audio ensemble. Le logiciel utilisé par M. Mainville pour présenter l’extrait audio semble être Audacity, logiciel gratuit qui permet différentes modifications audio.

M. Mainville a présenté l’extrait audio après l’enquête au Club 1234 et ne l’a pas fait écouter directement à partir de l’appareil qui l’a enregistré. Il est clair qu’il serait techniquement difficile pour l’équipe Paracontacts de faire toutes les analyses sur place étant donné la quantité d’information à traiter. De plus, on peut comprendre qu’un logiciel tel qu’Audacity puisse être utile pour préparer les extraits audio à faire écouter. Cependant, cette situation permet de faciliter une transformation audio.

J’écoutais récemment un critique des enquêteurs de lieux hantés, et il suggérait de ne jamais laisser partir lesdits enquêteurs avec des extraits audio sans en avoir une copie (voir la vidéo). Ceci permet d’éviter que les enregistrements audio ne soient trafiqués. A-t-on fait confiance à Paracontacts au point de ne pas prendre des mesures de prévention?

PVE et  bruits blancs: contradiction?
Avant de conclure, j’aimerais souligner ce qui me semble être une contradiction dans le discours de M. Mainville. Dans la vidéo, il affirme:

«Au 1234, c’est sûr qu’on a capté plusieurs PVE. Des PVE c’est des bruits ou des voix, des sons qu’on capte à travers les bruits, les bruits blancs. Par contre il y a plusieurs types de PVE. Au 1234, on a aussi un type direct, qui ne fera pas parti des bruits blancs. C’est comme si c’était une présence qui était à côté de nous et qui émettait un son, un rire, une voix.»

Il affirme que les PVE apparaissent dans les bruits blancs, pour ensuite affirmer qu’un des types de PVE ne correspond pas aux bruits blancs. Plus tard, en parlant de ce qui se passe dans le grenier lorsque le fameux rire a été enregistré, il affirme:

«[…] on entend nous un rire qui apparaît sur l’audio, dans les bruits blancs.»

Le rire n’apparaît clairement pas dans les bruits blancs. En effet, l’intensité du rire est définitivement plus grande que l’intensité du bruit de fond. Le rire est très clairement distinct du bruit. Il semble y avoir confusion entre PVE et bruit blanc.

Conclusion

Si l’hypothèse #1 est correcte, il y a eu des gens qui ont été malhonnêtes dans l’équipe. Mais a-t-on des indices laissant croire que les deux enquêteurs aient arrangé quelque chose? Pour l’instant, je n’en trouve aucun.

Si l’hypothèse #2 ou #3 est correcte, ceci veut dire que les fantômes ont une compréhension assez impressionnante de la physique et sont capables de manipuler soient les molécules d’air, soient les champs magnétiques et électriques de façon très précise. Dans ces deux cas, il semble de toute évidence que le fantôme voulait se faire entendre seulement sur l’enregistrement, puisque les personnes dans la pièce affirment ne pas avoir entendu son rire.

L’hypothèse #3 semble être favorisée par le médium Roger Mainville. Or, si cette hypothèse est correcte, on a affaire à des fantômes qui semblent être des génies de l’électronique. Ils ont besoin d’avoir une très bonne connaissance du fonctionnement d’une enregistreuse.

Si les fantômes veulent se faire entendre et ont la capacité de se servir d’une enregistreuse, ceci implique qu’ils pourraient très probablement s’exprimer dans toute sorte de situation. Si une simple enregistreuse a réussi à capter un rire après une ou quelques visites au Club 1234, pourquoi les manifestations similaires de fantômes ne sont pas plus fréquentes dans le monde? Il y a des tonnes d’enregistrements pris dans le monde en tout temps. Pourquoi n’entend-on pas des fantômes s’exprimer dans les différentes radios et télévisions du monde? Il me semble qu’il devrait y avoir à certains endroits des stations de radio ou de télé hantés dans le monde. Sinon il y a sûrement déjà eu des journalistes avec des micros qui ont été présents dans des lieux hantés. De plus, le Club 1234 utilise sûrement des micros dans leurs soirées, alors je devine que les fantômes auraient pu se manifester assez souvent.

Ainsi, ce qui est le plus mystérieux dans cette histoire, c’est qu’il semble qu’il faille la présence d’un médium pour que les entités se manifestent dans des enregistrements audio. Et étrangement, ces manifestations sont découvertes après que le médium ait analysé lui-même des enregistrements.

Ceci m’amène à croire que l’hypothèse #4 est la plus probable. Il n’y a jamais eu dans le monde une confirmation que des entités se manifestaient à travers des enregistreuses audio, et surtout pas de la façon que présente M. Mainville. Même les quelques organisations que j’ai trouvées qui enquêtent sur les fantômes n’obtiennent habituellement pas des phénomènes aussi clairs. Vous pouvez entendre différents PVE sur le site d’un regroupement aux États-Unis enquêtant sur ce genre de phénomène (cliquez ici).

D’un autre côté, il existe sans aucun doute de nombreux cas de manipulations audio. Avant de croire qu’il s’agit bel et bien du rire d’un fantôme, il faudra que l’équipe de production ou de réalisation de l’émission aient des mesures assez strictes pour empêcher de modifier les extraits audio présentés.

Après tout, manipuler des extraits audio n’est pas vraiment plus difficile que manipuler une table.

Publicités
Catégories :Club 1234, Fantôme, Technologie
  1. Martin D.
    29 janvier 2011 à 21:24

    C’est moi ou on entend plus du tout parler de cette émission sur la chaîne TVA? Aucune publicité, rien.

    Je ne serais pas surpris qu’ils aient décidé de ne pas diffuser les 2 autres émissions…

    • 30 janvier 2011 à 00:31

      Les autres épisodes sont prévues pour mars semble-t-il. Le plan de match ne semble pas avoir changé pour l’instant.

  2. 30 janvier 2011 à 04:40

    Bonjour,

    « Parce qu’ils savent très bien qu’ils n’ont pas fait ça durant qu’ils étaient là » nous dit le médium durant l’extrait de l’émission. En gros, on n’a que leur témoignage. Il est bien plus plausible de penser que quelqu’un a rigolé, mais qu’ils ont tout simplement oublié. Et le médium semble aussi oublier dans la foulée la présence des membres de l’équipe de télévision (il n’y a forcément pas que les membres de paracontact sur les lieux, mais aussi le caméraman, le preneur de son, etc.).

    Mentionnons aussi l’existence de la « fraude pieuse »: sous la pression de devoir produire des résultats (ici parce qu’on passe à la TV après tout) quelqu’un – et ce même quelqu’un convaincu de l’existence des esprits – peut avoir ressenti le besoin d’aider la « preuve » à apparaître. Cela arrive fort souvent dans le cas des miracles religieux.

    Sceptiquement vôtre,

    • 30 janvier 2011 à 10:54

      Quand le son a été pris, il semble que seulement les 2 enquêteurs étaient présents sur les lieux. Les caméras n’étaient pas là. Il y avait d’autres personnes dans la bâtisse, mais ils étaient ainsi sûrement trop loin.

      C’est étrange comme situation si jamais on considère que l’un d’eux a rit. Ils auraient sûrement reconnus leur rire (il me semble) et ça n’aurait pas été diffusé à la télé.

      Ce n’est pas impossible, mais la pression de devoir produit les résultats, comme tu le mentionnes, me semble plus plausible. Cependant, je n’ai rien pour conclure définitivement.

  3. sonia
    30 janvier 2011 à 10:13

    Bonjour
    Félicitations pour votre blog
    Je voudrais savoir qu`est qu`un « bruit blanc »?
    Sonia

    • 30 janvier 2011 à 11:17

      Merci Sonia!

      Un bruit blanc c’est un bruit qui contient toute les fréquences en même temps (du moins, lorsqu’on moyenne sur une assez large période de temps).

      Quand tu entends des mots, des notes de musiques, ou des sons particuliers, ils sont associés à des fréquences du son particulières. Plus la fréquence est élevée, plus le son est aiguë. Cependant, si plusieurs fréquences se superposent en même temps à une intensité similaire, on obtient alors un bruit blanc.

      Un exemple de bruit blanc est lorsque tu mets ta radio à un poste qui ne capte aucun signal. Ne fait qu’un bruit de fond qui est relativement constant.

      Côté PVE, certains croient qu’on peut capter des messages de l’au-delà dans ce bruit blanc. En fait, c’est qu’il est possible d’entendre parfois des mots ou des sons parmi ce bruit blanc si on porte une grande attention. En fait, puisque que le bruit blanc contient plusieurs fréquences, on peut avoir des moments où un son apparait spontanément, et notre cerveau y donne un sens. C’est un peu comme si je mêlais des lettres aléatoirement et que je cherchais ensuite des mots. Du moins, rien ne prouve que nous recevons des messages de l’au-delà par des enregistreuses.

      Dans le cas du PVE de Roger Mainville, ça ne provient pas du bruit blanc… c’est à part. Et le rire est trop clair pour ça.

      Est-ce que ça répondait à votre question?

      Dany

  4. sonia
    4 février 2011 à 16:01

    OUI ça répond à ma question, Merci ! Dany
    Je continue à lire vos article avec interêt.
    Sonia

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :